Plus une femme est fertile, plus les autres sont jalouses

Des chercheurs suisses se sont penchés sur le regard des femmes entre elles, pendant et hors période d'ovulation. Résultat des courses, une femme aura tendance à se sentir plus menacée par une autre femme si celle-ci est en période d'ovulation.

Les femmes ont-elles un radar à danger ? C'est ce que tend à prouver une étude menée par Janek Lobmaier de l'université de Berne, en Suisse. Son équipe s'est penchée sur le regard que posent les femmes les unes sur les autres. Pour ce faire, ils ont présenté le portrait de quinze femmes à une centaine d'autres. Celles-ci devaient évaluer la photo selon deux critères : si les visages étaient beaux et si elles se sentaient en rivalité avec cette femme. Chacun des modèles était photographié deux fois, pendant et hors période d'ovulation. Résultat des courses, les femmes n'ont pas trouvé plus beaux les visages des femmes qui ovulaient. En revanche, les femmes prises en photo dans leur période la plus fertile avaient tendance à davantage passer pour des rivales potentielles. Traduction directe : les interrogées auront moins tendance à faire amie-amie avec ces femmes à cette période du mois... surtout si leur mari traîne dans les parages. 

« Certaines femmes semblent capables, inconsciemment, de repérer les différences subtiles qui interviennent sur les visages au moment de l'ovulation, explique à l'AFP Janek Lobmaier. Les implications sont vraiment, vraiment, vraiment faibles. C'est intéressant d'un point de vue évolutif, mais l'influence de cela est sur notre vie quotidienne, nous ne pouvons pas vraiment dire » , ajoute le chercheur.

La femme fertile, sujet hautement scientifique

Le monde de la recherche ne cesse de se passionner pour la femme qui ovule. Avec des résultats variés : elle serait plus jalouse, mais aussi plus sexy. Une récente étude a même prouvé que les strip-teaseuses gagnaient plus de pourboire pendant leur période d'ovulation. Un autre rapport a conclu que les femmes faisaient plus attention à leur apparence au moment où elles étaient le plus fécondes et apportent un soin particulier à leurs tenues et leurs accessoires pour attirer les partenaires et décourager les rivales. 

Les Japonais, eux, ont découvert qu'une femme qui ovulait pouvait, plus vite que n'importe quel mammifère, repérer un serpent, synonyme de danger immédiat. Selon les auteurs de cette étude, il pourrait s'agir d'une adaptation de l'espèce humaine visant à renforcer la vigilance des femmes susceptibles d'être enceintes. Utile en pleine jungle urbaine... 

Soource Web

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.